fbpx

Il fait froid, nous sommes toujours à la maison le soir, allez c’est le moment de lire et de s’instruire. Je vous invite donc à suivre mes conseils de lecture qui je l’espère vous seront utiles et précieux. N’hésitez pas à me dire après lecture ce que vous vous en avez pensé! Et surtout n’oubliez pas de vous servir un verre de vin rouge AOP Côte de Provence avant de commencer la lecture de cet article 🙂

Le Jour où il n’y aura plus de vin

Laure Gasparotto, Lilian Bérillon – Edition Brasset

Le Jour où il n'y aura plus de vin, Laure Gasparotto, Lilian Bérillon
Le Jour où il n’y aura plus de vin, Laure Gasparotto, Lilian Bérillon

Le titre vous paraîtra certainement totalement dingue et pourtant… Raconté par un pépiniériste, Lilian Bérillon, qui se bat jour après jour pour que la culture de la vigne revienne à des méthodes plus ancestrales, plus naturelles, cette histoire est celle d’un homme qui avance tel David contre Goliath!

Mais pépiniériste dans le vignoble à quoi ça sert?

Pour faire assez simple un pépiniériste fournit les bébés vignes aux domaines viticoles pour que les vignerons puissent replanter, renouveler leur vignoble et avoir des vignes vigoureuses et surtout adaptées au climat, au sol et au vigneron (et oui) en gros ce qu’on appelle le terroir.

Son importance est capitale : pas de pépiniériste = pas de vignoble

Sauf pour les quelques rares domaines viticoles dont Lilian Bérillon parlent dans son livre (qui permet d’ailleurs de refaire un tour de très réputés domaines viticoles de France) qui reproduisent eux même leurs vignes et n’ont donc besoin de personne ou presque, pour les autres la dépendance est totale!

Du coup il met en avant que certains ont voulu abuser de leur toute puissance et aller toujours à la course folle après le temps et que la vigne est en conséquence devenue moins résistante et plus sujette aux maladies… et que demain il ne serait pas totalement faux de dire qu’il pourrait ne plus y avoir de vignoble…

Enfin ne soyons pas alarmistes, l’idée est je pense de nous alerter et de tirer la sonnette d’alarme. Concluant en tout cas, j’ai beaucoup aimé voyager avec lui à la rencontre de ses grands vignerons et vigneronnes qui donnent du temps à leurs vignes.

Le goût des pesticides dans le vin

Jérôme Douzelet et Gilles-Eric Séralini – Editions Acte Sud

Le Goût des pesticides dans le vin, Actes Sud
Le Goût des pesticides dans le vin, Actes Sud

Déjà les pesticides c’est quoi?

Ce sont des produits chimiques qui viennent lutter contre des organismes considérés comme nuisibles pour la croissance de la vigne (le terme regroupe les insecticides, pesticides….)

Alors vraiment oui des professionnels de la filière ont voulu savoir si les produits pouvaient au final se retrouver dans notre verre.

Vous allez me dire mais Sonia pourquoi tu lis des trucs comme ça? Déjà parce que c’est mon métier et puis c’est intéressant! Une question qui a été soulevée et qui a au moment de sa sortie fait beaucoup parler. Je vous invite donc à vous aussi le lire et me dire ce que vous en avez pensé!

En attendant j’ai appris que :

“Nous sommes tous des homonculus à nasibus”

extrait du livre p35

Rappelons le d’abord les vignerons travaillent en utilisant de moins en moins de pesticides d’abord pour leur santé à eux mais aussi évidement par respect pour la nature car on le sait vous êtes chaque jour plus nombreux à en prendre soin à votre petite échelle comme le colibri! 🙂

Les vrilles de la vigne, Colette

Edition Le Livre de Poche

Les vrilles de la vigne, Colette
Les vrilles de la vigne, Colette

Un classique mais un classique d’une locale! Et oui l’écrivaine Colette avait sa maison dans le Golfe de Saint Tropez : la treille muscate, baie des canebiers à Saint-Tropez achetée en 1925 et dans laquelle elle viendra séjourner tous les étés jusqu’en 1939.

Amoureuse de la région et des vins c’est avec une poésie délicate qu’elle parle de la vigne qu’elle aime plus que tout et du vin dont elle dresse les louanges. A lire et à relire.

Les 100 mots du vin, Gérard Margeon

Edition Puf

Les 100 mots du vin, Gérard Margeon
Les 100 mots du vin, Gérard Margeon

Une bonne base que j’aime regarder de temps à autre pour ne pas perdre le fil surtout en ce moment où je ne peux plus vous emmener en balade!!

Plus qu’un dictionnaire, Gérard Margeon, oenologue du grand Alain Ducasse, tout y est expliqué simplement mais de manière développé. On vous apprendra qu’après avoir bu, craché ou dégusté un vin il faut attendre 45 secondes pour vraiment évaluer la qualité du vin en question. On vous explique aussi la géobiologie ou l’acupuncture de la vigne (elle aussi en a besoin :)) On y parle robe, taille, jambe et des vins rosés qui à l’époque où le livre est sorti en 2009 disait-il

“ils commencent, enfin, à être considérés comme des vins à part entière!”.

Quel chemin depuis!!

N’hésitez pas à partager avec moi vos lectures, vos avis sur les différents livres! Belle fin d’hiver à la maison.